Balade par quartier : Auteuil La Muette Porte Dauphine Chaillot

Des nouvelles de… Charlotte Schneider

Charlotte est la créatrice de Mobilisation Générale. Dans son atelier situé à la Muette, l’artiste bien connue des enfants réalise des cadres et des lampes faits main où elle met en scène des Playmobil. 

Comment vit-elle le confinement ?

Où es-tu ?
Je suis confinée chez moi, avec mon mari, mes 3 enfants et mon chien, à côté de Paris.

Comment occupes-tu tes journées ?
J’ai délocalisé mon atelier de la boutique à la maison. J’ai ramené presque toutes mes figurines Playmobil, tissus, cloches et cadres, mes fleurs séchées… et tout le reste. Un vrai déménagement ! Je crée mes œuvres lorsque j’ai un peu de répit car entre les devoirs, les repas à préparer, les courses à faire, le rangement, le ménage et le linge à laver et repasser qui s’accumule, les journées de travail sont forcément plus courtes. Mais les clients sont encore là et les commandes aussi. D’ailleurs, je tiens à remercier chacun d’entre eux pour la confiance accordée et renouvelée même en cette période troublée.

Ce que tu ne faisais pas avant (ou peu) et que tu fais à présent ?
Je ne sors plus et ne vois plus mes clients, ce qui me manque beaucoup. Je prépare des goûters maison, teste des recettes de cuisine et je me transforme en maitresse d’école (GS, CE2 et CM2 du lundi au samedi). Les devoirs débordent et on a jamais le temps de finir le vendredi soir tellement il y en a ! Sinon, je me suis essayée au yoga devant ma TV mais sans grande motivation…

Ton regard sur le confinement ?
Pour contenir l’angoisse qui m’a submergée les premiers jours, j’ai commencé à écrire un journal ; afin aussi de garder une trace écrite de ce truc incroyable que nous traversons et que j’ai un peu pris, je l’avoue, pour un semblant de fin du monde au début. Pour faire le tri dans mes pensées également. L’isolement permet à la fois de se recentrer sur ce qui est le plus important pour soi, mais aussi de réfléchir à ses envies fondamentales.

La première chose que tu feras lorsque le confinement sera levé ?
Je ferai ce qui me manque le plus (si c’est possible) : serrer ceux que j’aime dans mes bras, particulièrement ma maman (j’ai perdu mon papa en novembre dernier et la solitude est la pire des situations qui soit), mais aussi mes sœurs, mes neveux, nièces et tous mes amis !

Ton état d’esprit face à l’avenir ?
Rester positifs. Rester attentifs les uns aux autres. Ne pas verser dans la parano ou l’agressivité.

S’il faut porter un masque qui va cacher nos sourires et nos expressions de visage (je souris beaucoup :-), autant qu’il soit le plus réussi possible. Je collabore avec le Mama Shelter sur des cadres et ai eu l’occasion de donner mon avis sur des masques en tissu personnalisés pour la marque ; j’espère que cela aboutira… J’ai également commandé les masques que Playmobil vient de sortir, en plastique certes mais réutilisables avec filtres interchangeables. Ils seront certainement « collector » comme tous leurs produits, et mes enfants sont impatients de les essayer !


La bourge du XVI envoie tout valdinguer !

L'artiste Emma Lacour a choisi comme nom de scène "La...

Des nouvelles de… Karin Nebot

Karin Nebot est la directrice générale de la maison Kaviari,...

Des nouvelles de… Frédérique Veysset

Frédérique Veysset, photographe de mode et de célébrités, travaille pour...

Des nouvelles de… Emmanuel Sauvage

Emmanuel Sauvage est co-Fondateur et Directeur Général du groupe français...