Balade par quartier : Auteuil La Muette Porte Dauphine Chaillot

Des nouvelles de… Laurence M

Laurence M est chanteuse et forme avec son mari Joël Gombert, guitariste, un duo musical magnétique. Maurane qui les a souvent invités sur ses tournées les appelait « ses Tuck and Patti », touchée par leur poésie jazz et baladine.

En ce moment, quelques soirs par semaine, après les applaudissements à 20h, Laurence offre à ses voisins une chanson depuis sa fenêtre, souvent accompagnée par sa fille de six ans, Laurine. C’est devenu un rendez-vous attendu qui fait le bonheur des habitants.  

Alors que ses concerts programmés en mars et avril ont été annulés, comment occupe-t-elle ses journées de « chanteuse confinée » ?

Où es-tu ?
À Paris, avec ma fille et mon mari, dans ce merveilleux village d’Auteuil qui nous a ouvert les bras il y a un an et demi. Fort heureusement, nous habitons un petit appartement que nous adorons, au sein d’une résidence dans laquelle nous avons tissé des liens forts entre voisins. Même si l’on ne se rend pas visite, à 20h c’est toujours un bonheur de se retrouver à nos balcons.

Comment occupes-tu tes journées ?
L’école à la maison nous occupe une bonne partie de la journée ! Ma fille, Laurine, a fait sa grande rentrée au CP cette année et nous essayons de maintenir le rythme ! Musiciens professionnels, nous avons dû, comme beaucoup, cesser notre activité du jour au lendemain. Le rideau est tombé le samedi 14 mars. Pour autant, la force d’un artiste étant la création, nous nous sommes très vite réinventés une nouvelle vie. Mon mari est en constante création. Le confinement lui a ouvert une large fenêtre sur son inventivité musicale. Il compose donc mon quatrième album, avec de nouvelles sonorités et une part de magie, qui sera certainement due à ce que nous vivons.

Une fois la partie musicale enregistrée, je pose les voix. Nous préparons un album qui, je l’espère, mettra du baume au cœur et fera renaître les sourires. Quelques soirs par semaine, de mon balcon, je chante pour mes voisins et cela m’amuse beaucoup. J’aime leur offrir ces trois petites minutes vibratoires et intenses.

L’autre moment fort de la journée, c’est le cours de fitness que je donne en direct. Après avoir ressorti ma carte professionnelle de prof de fitness, j’ai créé un groupe privé facebook pour quelques amis, qui ont invité d’autres amis, et nous sommes finalement 150 à bouger ensemble, dans une ambiance chaleureuse et amicale !

Ce que tu ne faisais pas avant (ou peu) et que tu fais à présent ?
Je regarde ma fille grandir chaque minute de la journée ! J’entretiens une correspondance avec 5 élèves de mes cours de chant, qui sont devenues de véritables amies. Cette correspondance révèle les talents, la singularité et les connaissances de chacune. Nous échangeons chaque jour sur divers sujets, ce qui nous pousse à une réflexion profonde et riche. J’aurai beaucoup appris d’elles et par la même, de moi.

Je fais aussi du sport avec ma mère ! Maman suit mes cours chaque jour, par visioconférence, et je dois dire que, sans ce confinement, nous n’aurions peut-être jamais eu cette belle occasion.

Ton regard sur le confinement ?
J’avoue ressentir un certain vertige à l’idée de savoir « presque » toute l’humanité confinée. J’y vois là une belle preuve de responsabilité de la part de tous et cet évènement nous montre, et ce à une grande échelle, que nous pouvons, si nous le voulons, faire bouger les choses. Nous avons été confinés en moins de vingt-quatre heures pour LA bonne cause. Si celle-ci pouvait servir d’exemple à toutes les grandes causes de notre monde, alors nos enfants se trouveraient peut-être sur un chemin plus serein.

La première chose que tu feras lorsque le confinement sera levé ?
Je prendrai une grande inspiration en songeant au bonheur que vont ressentir mes amis, mes voisins et toutes les personnes confinées dans de tout petits espaces. J’attendrai encore un peu, patiemment, en les regardant sourire.

Puis nous irons au jardin des Poètes avec ma fille, pour y retrouver Angélique, sa grande sœur, et toutes nos copines. Allongées sur l’herbe chaude, face au soleil, nous écouterons nos enfants rire et jouer. Quand nous le pourrons, nous irons dans le sud de la France retrouver nos racines, nos familles et les yeux qui brillent de nos deux petites-filles.

Ton état d’esprit face à l’avenir ?
Mon esprit est quelque peu bouleversé. J’avais tout prévu sauf un malfaisant invisible ! J’ai l’état d’esprit d’une maman face à son enfant, avec une foi sans limite en la jeunesse et en la vie. Nos enfants ont réagi, eux aussi, en véritables héros, en étant confinés du jour au lendemain et en acceptant, tant bien que mal, cette situation. Ils en ressortiront différents, mais n’auront certainement aucun mal à s’adapter. Ils sont notre force et inévitablement notre avenir. Ils nous rendront, en mieux ou en pire, ce qu’on leur aura donné.


Campagne Ulule : nous avons besoin de vous !

Comme de nombreuses entreprises, notre petite maison d’édition a été...

Première collaboration Le16cc x Cléo Wehrlin

L’illustratrice Cléo Wehrlin a dessiné pour Le 16ème C’est Cool...

Un nouveau caviste à Auteuil

Après une première adresse dans le quartier du Ranelagh (61...

Des nouvelles de… Hélène Devilleneuve

Hélène Devilleneuve est 1er hautbois solo de L’Orchestre Philharmonique de...