Balade par quartier : Auteuil La Muette Porte Dauphine Chaillot

Des nouvelles de… Marie Robert

Marie Robert est professeur de philosophie, auteur du livre Kant tu ne sais plus quoi faire, il reste la philo, et la directrice pédagogique de l’Ecole Montessori Esclaibes à Auteuil.

Elle nous raconte sa vie de confinée.

Où es-tu ?
J’ai l’immense chance d’être partie dans le sud de la France avant le confinement dans une maison de famille du Sud-Ouest. J’avais prévu d’y écrire quelques jours… et ces jours se sont prolongés !

Comment occupes-tu tes journées ?
J’ai rarement autant travaillé et ce n’est pas peu dire ! Disons justement que je refuse l’occupationnel et les injonctions pour me plonger dans ce que j’aime faire : réfléchir. Le temps est philosophique. Nous avons les mains dans le cambouis de l’incertitude, les philosophes sont des alliés de choix pour accueillir ce temps de chaos.

Ce que tu ne faisais pas avant (ou peu) et que tu fais à présent ?
Des appels téléphoniques ! J’avais lâché le téléphone préférant le texto ou la joie d’un café partagé, désormais l’oralité revient en reine. La présence de l’autre par l’ouïe à défaut du toucher.

Ton regard sur le confinement ?
Le positif réside peut-être dans l’idée qu’il se passe quelque chose. Quoi ? Je l’ignore. Mais c’est toujours intéressant d’être confronté à un vertige qui peut devenir salvateur si nous acceptons de le penser, de l’affronter, et de prendre notre part. C’est le moment de devenir acteur de nos vécus, de faire des micros actions, d’interroger nos systèmes. Pour le reste, je dois dire que je n’aime pas beaucoup le manque que tout ceci suppose. Manque des autres, manque de ma tribu, manque de chaleurs, manque de cette altérité si belle. Tout ce qui provoque la peur, la disparité, et la méfiance, me laisse perplexe, pire… me blesse dans ma chair.

La première chose que tu feras lorsque le confinement sera levé ?
Voir ma maman et mon papa d’amour, boire du vin blanc avec mes amis chéris, sentir le parfum de mes éducatrices, écouter mes élèves sans avoir le son des écouteurs (en visio), traverser Paris à pieds. Les masques et les mesures de déconfinement ne doivent pas nous empêcher de réapprivoiser nos sens et nos désirs.

Ton état d’esprit face à l’avenir ?
L’espoir est invincible. Surtout quand il est teinté de pensée, de courage et d’action. Haut les cœurs, demain nous appartient.


Balade du Village d’Auteuil au Trinquet Village – 5 septembre

Le cityguide Le 16ème c'est cool organise le samedi 5...

COMPLET – Balade de Molitor à Jasmin – 18 septembre

Le cityguide Le 16ème c'est cool organise le vendredi 18...

Le Trinquet en mode street-food

A quelques pas de la Porte de Saint-Cloud, huit food-truck...

City Guide du seizième : Objectif atteint. Merci !

Le Cityguide du seizième arrondissement sort le 10 juillet. Encore...