Balade par quartier : Auteuil La Muette Porte Dauphine Chaillot

Irène Toporkoff et sa méthode HARTS

Formée à l’hypnose ericksonienne, Irène Toporkoff a créé la Méthode HARTS (coeur en yiddish), un mix d’hypnose créative et d’art thérapie. Nous l’avons rencontrée dans son cabinet situé boulevard Murat.

Il y a 10 ans, tu as fondé Worldcrunch, un media 2.0 anglophone basé à Paris. Comment es-tu passée du digital à l’hypnose ?
Diplômée d’HEC Montréal et de l’EM-Lyon, j’ai longtemps travaillé dans le monde des médias et du digital, notamment pour le groupe Ask, à l’agence Angie Interactive que j’ai dirigée puis en lançant le magazine d’actualité anglophone Worldcrunch. En parallèle, j’ai toujours pratiqué de nombreuses activités artistiques : la peinture, le chant, l’écriture… des formes d’expressions multiples. J’ai aussi suivi pendant des années une psychanalyse et suis arrivée à un constat : la thérapie est intéressante pour comprendre les causes de son comportement mais elle ne permet pas de réellement changer, ou alors sur un temps très long. Puis j’ai découvert l’hypnose, une hyper-présence à soi qui m’a fait vivre cette transformation intérieure à laquelle j’aspirais.

Et tu as décidé d’aller plus loin…
Dans un premier temps, j’ai souhaité comprendre l’approche thérapeutique puis je me suis formée à l’hypnose ericksonienne. Cette technique qui fait appel à l’inconscient permet de se rendre disponible au monde par le laisser-aller, comme un « retour au présent ». Passionnée par les bienfaits de l’hypnothérapie au fil des expériences, j’ai alors décidé de m’y consacrer pleinement et de développer une approche mêlant hypnose créative et art thérapie : la méthode HARTS.

C’est quoi exactement ?
Tout d’abord, l’hypnose n’est pas un tour de magie. C’est un état naturel de conscience modifié. Vous pouvez être dans un état hypnotique dans la journée sans même vous en percevoir : par exemple, quand vous êtes éveillé et que votre esprit vagabonde, que vous rêvez ou pensez à des choses dans une demi-conscience, vous êtes en état d’hypnose légère. La méthode HARTS associe le mot HART (cœur en yiddish) et le mot « ARTS » (toutes les formes d’art). Les personnes ont trop tendance à faire travailler leur tête (l’intellect, le mental) et leur corps (par le sport notamment), en oubliant leur cœur, organe vital et symbolique. Dans les séances, je travaille principalement sur les sensations, sur ce que les personnes ont sur le cœur, en associant l’hypnose et l’art thérapie. Le patient en transe hypnotique exprime ses émotions via des créations artistiques : dessin, peinture, collage, musique. Ainsi, ce que l’on appelle « hypnose créative » est une approche plus ludique et sensorielle où le thérapeute doit amener le patient à représenter ce qui le bloque ou ce qu’il redoute. Comme le dit mon mentor François Roustang : « l’hypnose n’est pas un médicament, c’est une partie de soi qui s’exprime ».

Comment se déroule une séance ?
Les personnes que je reçois dans mon cabinet ont souvent des problèmes de sommeil ou d’addiction au tabac, des troubles alimentaires, des phobies ou des stress chroniques. Il faut entre 3 et 5 séances pour soulager un trouble, voire le faire disparaître. La séance débute par un entretien préalable appelé « anamnèse » qui précède la séance d’hypnose elle-même phase. Le patient respire, se détend puis se relâche totalement. Il exprime peu à peu ce qu’il ressent tandis que je l’accompagne durant son cheminement. La thérapie est particulièrement efficace pour le sevrage tabagique et les troubles du comportement alimentaire. On aide le patient à transformer son regard et ses sensations sur le problème, à l’appréhender différemment afin qu’il change de perception. Encore aujourd’hui, je suis stupéfaite par la réussite de ces séances où l’hypnose et l’art se rencontrent pour faciliter l’expression de ce que l’on ressent au plus profond de soi.

+ d’infos : www.methodeharts.fr
Pour prendre rendez-vous : 06 74 88 58 26


Offrez une carte cadeau !

Le 16ème c’est cool propose désormais des Cartes Cadeau (de...

Les coltineurs : petit bistrot, grand bonheur

Après avoir tenu le bistrot Chez Antoine pendant 35 ans,...

Magazine 16Borough N°3

Le magazine 16Borough N°3 est sorti ! Au sommaire de...

Invictus, la nouvelle table du Village Boileau

Après avoir créé le restaurant Invictus rive gauche dans le...