Balade par quartier : Auteuil La Muette Porte Dauphine Chaillot

Les Béatilles, dévotions gourmandes

Certains font leurs prières, d’autres leurs « dévotions gourmandes » rue du Docteur Blanche. Pauline et Roman viennent de reprendre la boutique de Pascal Joly, artisan charcutier Meilleur Ouvrier de France.

 

Après avoir travaillé aux côtés du maître, le couple reprend le flambeau et rebaptise la maison « Béatilles ». Les béatilles, c’était à l’origine des petits objets (chapelets, agnus…) destinés à la dévotion que fabriquaient les religieuses, dites « béates ». Par extension (ou étrange association d’idées), les béatilles sont devenues en gastronomie de petites choses délicates que l’on fourre dans les pâtés ou les tourtes : dés de volaille, coquilles Saint-Jacques, moules, ris du veau…

Bref, Pauline et Roman proposent toutes sortes de spécialités charcutières (vol-au-vent, bourgogne persillé, ballotine de volaille aux herbes), des plats cuisinés chaque jour (blanquette de la mer, jarret de veau confit aux oignons), sans oublier les desserts divins comme l’île flottante, l’éclair au caramel ou le gâteau de riz qui donnent envie de prononcer des voeux de fidélité éternelle aux jeunes artisans.

Béatilles
29, rue du Docteur Blanche


La fleur française a son écrin

Après quelques mois de travaux, Mathilde Leblanc vient d’ouvrir Eucalyptus,...

Demandez la Gazette ! Le N°2 est sorti…

Au sommaire du numéro #2 : Décryptage : Le 16 Arty. Plus de...

Le Trinquet en mode street-food

A quelques pas de la Porte de Saint-Cloud, huit food-truck...

Les coltineurs : petit bistrot, grand bonheur

Après avoir tenu le bistrot Chez Antoine pendant 35 ans,...