Balade par quartier : Auteuil La Muette Porte Dauphine Chaillot

Le Petit Retro, le bistrot d’amis

Il y a des restaurants où l’on a envie de laisser son rond de serviette tant on s’y sent bien, comme un coq-en-pâte. C’est le cas du Petit Retro, l’un des plus anciens bistrots de Paris.

A voir les centaines de ronds de serviettes qui ornent les étagères de cette maison fondée en 1904, on n’est pas les seuls ! Ici, les clients fidèles reçoivent un cercle en métal argenté sur lequel est gravé leur nom. Une marque d’attention qui a le chic pour réunir les bons-vivants du quartier et les amoureux de ce bistrot au charme d’antan.

Inscrit au répertoire des monuments historiques, Le Petit Retro a conservé sa décoration d’origine : les plafonds sont parés de carreaux de faïence produite par l’Atelier d’Auteuil au XIXème siècle, ornés de motifs floraux typiques de l’Art Nouveau. Une machine à café Victoria, d’époque elle aussi, trône dans l’une des salles de restaurant, sous une suspension en fer forgé et de belles moulures.

Au mur, des photos de rock stars (Mick Jagger, Iggy Pop…) alternent avec des clichés polissons d’actrices des années 1900, des masques vénitiens et des cadres de papillons. C’est baroque, à l’image de la clientèle éclectique du lieu : des couples de retraités qui viennent depuis des lustres, des personnalités du showbiz qui débarquent en bande, des tribus réunies autour de grandes tablées et quelques touristes échoués là par hasard, heureux de découvrir l’ambiance d’un vrai bistrot parisien.

La cuisine maison élaborée avec des produits de terroir est tout aussi chamarrée. L’ancien journaliste télé Grégory Poitier et son chef s’inspirent des grands classiques bistrotiers en les réinventant à leur façon. On trouve ainsi à la carte des compositions généreuses et pleines de parfums : croustillants de boudin noir, pommes givrées & feuilles de moutarde, rémoulade de céleri épicée curry au foie gras cru, escargots et bulots rôtis au beurre d’algues & patates douces confites, poulet fermier, laque gingembre & citron de Provence.

Les plats canailles sont également de la partie, avec os à moelle à déguster en solo, ris de veau panés aux noisettes, rognons à la moutarde violette. Comme les gastronomes des tables voisines, on hésite longtemps devant la carte affriolante des desserts, tentés par la Poire d’amour pochée au thé rose-framboise mais aussi par les vraies chouquettes « mimi », chocolat chaud & chouchous ou le Mont-blanc Vanessa monté minute. Après craquage sur tout – au diable la retenue ! – on se dit que l’on aura bientôt son rond de serviette, c’est sûr…

Le Petit Retro
5, rue Mesnil 75116 Paris
petitretro.fr

PS : en face du Petit Retro, au N°8 de la rue Mesnil, levez les yeux pour regarder la caserne des pompiers. C’est l’oeuvre de l’architecte Mallet-Stevens, une bâtisse construite en 1936, la seule commande publique qu’il ait réalisée.


Stéphane Simon et sa galaxie Téléparis

Stéphane Simon a fondé Téléparis en 1999, une société de...

Les bijoux haute-fantaisie de Tania Zerdok

Tania Zerdok, formée à l’Ecole du Louvre, a fondé en...

Les Dimanches au Galop, c’est reparti !

Le mois d’avril marque le grand retour des Dimanches au...

Ateliers arty-drôles pour les enfants

Pendant les vacances scolaires, la Fondation Louis Vuitton pense aux...