Balade par quartier : Auteuil La Muette Porte Dauphine Chaillot

Solau, une nouvelle marque déco créée en duo

Docteur en anthropologie et documentariste, Sophia a fondé avec sa mère Laura, décoratrice et artiste-peintre sur porcelaine, une nouvelle marque d’objets de décoration : SOLAU.

Cette jeune maison crée de multiples objets en porcelaine peints à la main (tasses, mugs, vides-poches…) et toute une ligne de coussins réalisés à partir de tissus oubliés provenant de grands éditeurs français, italiens et anglais.

Nous avons rencontré Sophia à Auteuil où elle vit et travaille.

Sophia, raconte-nous ton parcours en quelques mots.
J’ai grandi dans le quartier du Trocadéro puis me suis installée à Malakoff où habitait mon mari. Anthropologue, j’ai réalisé pendant dix ans des documentaires animaliers (pour Arte, Ushuaïa, France 5…) et parcouru les quatre coins de monde. A la naissance de ma fille, j’ai eu envie de me poser. Ma petite famille s’est installée à Auteuil et c’est là que j’ai fondé Solau.

Comment est née l’entreprise ?
Ma mère Laura, décoratrice et artiste-peintre sur porcelaine, m’a transmis sa passion pour les matières nobles et le savoir-faire artisanal. Auprès de mon mari, tapissier-décorateur, j’ai découvert également les traditions de la tapisserie française. Avec mon regard d’anthropologue qui étudie l’homme et sa culture, je me suis inspirée de leur métier respectif pour créer Solau, une marque d’objets de décoration tournée vers les pièces uniques d’artisanat, peintes ou tissés à la main.

Que signifie Solau ?
C’est un mot lié au binôme que je forme avec ma mère ! Il est composé des deux premières consonances de nos prénoms : Sophia et Laura. Nous travaillons en famille et à quatre mains !

Quelles sont les particularités de vos créations ?
Tasses, mugs, vide-poches, vases… toutes nos pièces sont peintes à la main par nos soins sur de la porcelaine de Limoges finement sélectionnée. Les coloris s’inspirent de nos voyages et des pays que nous aimons : Paris, New York, Athènes, Londres, Monte-Carlo et Caïcos. La fabrication des objets se fait en plusieurs étapes : peinture à la main de porcelaine blanche, cuisson au four à 850 degrés, puis peinture avec de l’or 18 carats liquide et cuisson à 650 degrés. Ce sont des pièces uniques, délicates et très modernes.

On retrouve cet artisanat d’exception dans la confection des coussins.
Oui, ils sont fabriqués dans la tradition et le savoir-faire artisanal de la tapisserie française. Leur originalité : nous récupérons des tissus d’éditeurs oubliés que nous recyclons pour leur donner une nouvelle vie. Avec ces restes d’étoffes des grandes maisons françaises, italiennes ou anglaises (Pierre Frey, Casamance, Clark and Clark, Jim Thompson, Ribelli…), nous créons des coussins « double face » : le recto et le verso se répondent dans un jeu de couleur et de matière. Grâce à ces compositions, on peut ainsi changer l’ambiance de son intérieur au gré de ses envies.

Où peut-on voir vos collections ?
Sur le site internet www.bysolau.com, dans notre show room situé à Malakoff (sur rendez-vous). Et nous sommes à la recherche de points de vente. Avis aux boutiques de déco !

Solau
5, rue Pierre Guérin
www.bysolau.com


Les étonnants chapeaux de Céline

"Un Chapeau à Auteuil"… On dirait le titre d’un roman...

Flamant Jaune, la papeterie qui égaye la maison !

Agathe Charoy et Marine de Girval sont deux sœurs amoureuses...

Connaissez-vous le CGBB ?

Alexandre Favre a fondé en avril 2019 le Cercle des...

Chez Achille, le bistrot bar à vins confidentiel

Christophe Gayet, restaurateur œnophile, a ouvert il y a tout...